Bien placer ses antennes HF

Antenne HF

Parce qu’en commençant par bien checker les antennes, on aura moins de galères de réception, et qu’on veut pas perdre de temps à chercher pourquoi ça se passe pas comme prévu.

(Dans cet article, lorsque je parle de gain, il s’agit du gain de réception HF, pas de l’audio.) 🙂

On va se remémorer quelques petites bases sur tout ce qui est longueur d’ondes. On calcule la longueur d’ondes d’une fréquence avec la formule suivante :

C = L x F

où C est la vitesse de la lumière, L la longueur d’onde et F la fréquence.

Les mesures de gain d’antennes sont exprimés en dBi, c’est le rapport entre la puissance rayonnée dans le lobe principal et la puissance d’une antenne de référence.

Ça nous permet d’en venir au premier point !

1 – Choisir la bonne taille d’antenne !

On a le choix entre plusieurs types d’antennes :

Parmi les omnidirectionnelles:

La quart de longueur d’onde : 

Elle doit être montée sur le récepteur ou sur la plaque avant, car il lui faut un plan de masse (une surface métallique qui sert de référence) de sa propre longueur pour assurer une bonne réception.

La demi longueur d’onde : 

Elle apporte un gain théorique de +3dB par rapport à la quart de longueur d’onde. De plus, elle peut être montée sur le rack ou non, car elle ne nécessite pas de plan de masse.

Attention, la longueur de ces deux antennes n’est pas fixe, elle dépend de la gamme de fréquence que l’on cherche à recevoir ! Exemple : pour une fréquence de 500Mhz, la longueur d’onde est de 60cm, le quart est donc de 15cm. Pour une fréquence de 200Mhz, la longueur d’onde est de 1m50, le quart est de 37,5cm.

L’omnidirectionnelle large bande:

Elle permet de n’utiliser qu’une antenne quand on a plusieurs HF dans des directions opposées, ou que les HF qu’on utilise sont sur des bandes de fréquences éloignées.

Pour les unidirectionnelles :

L’antenne râteau : 

On ne les utilise pas en HF, car la bande passante est trop faible.

L’antenne log périodique (ou antenne drapeau):

Elle nous donne 10dB de gain de plus que la quart d’onde ! En plus, on a une baisse de 30dB dans la zone non couverte ! Elle ne peut pas être montée sur le rack, elle est forcément déportée ! Son grand plan de masse lui permet d’avoir une grande bande passante. Et la plupart du temps, elle est active, ce qui rebooste un peu le signal !

L’antenne spirale:

Cette antenne est une antenne directionnelle à haut gain et une large gamme de fréquences. Elle a un gain légèrement supérieur à l’antenne drapeau traditionnelle (12 dBi vs. 7 dBi), mais elle a un angle d’ouverture plus petit, 60 degrés contre 120 degrés pour une antenne drapeau. il n’y a aucune différence entre le placement horizontal ou vertical. Cette fonction fait que ce type d’antenne est souvent utilisé pour les émetteurs de retours in-ears.

Différence active et passive:

Contrairement à l’antenne passive, l’antenne active est alimentée, car tous les récepteurs envoient un courant continu sur le BNC. Ça lui permet d’avoir un ampli intégré, qui va compenser la perte de gain dans les câbles.

2 – On vérifie la gamme de fréquence de l’antenne !

Une antenne pour de la UHF ne fera pas le job pour recevoir de la VHF, et vice versa ! Pareil, les antennes actives ont des bandes passantes bien définies, ce qui peut engendrer des problèmes, pensez a y faire gaffe !

3 – On met suffisamment d’espace entre les deux antennes !

On utilise quasiment toujours des systèmes Diversity, qui basculent d’une antenne à l’autre pour toujours avoir le meilleur niveau de réception, du coup, on ne colle pas les antennes ! Le minimum est d’un quart de longueur d’onde, et l’optimal est d’une longueur d’onde ou plus. En plus, rajouter de la distance nous amène au point suivant !

4 – On place les antennes pour avoir une ligne de vue sur les émetteurs !

Ainsi, on s’évite de passer au travers d’éléments perturbateurs, comme le corps humain, qui absorbe bien les ondes ! On met donc nos antennes sur des pieds de micros, à 2m du sol, comme ça, on est sûr ! 

Pareil pour le montage des antennes sur les racks, si le rack est face aux émetteurs, on monte les antennes sur la face avant, et si le rack est dans l’autre sens, on reste face aux émetteurs !

5 – On oriente bien nos antennes !

L’idéal est d’avoir l’antenne de réception dans le même axe que celle de l’antenne d’émission ! Dans le cas des micros main, où il y a du mouvement, on met un angle de 45°, qui est un bon compromis !

Pour le Diversity, on applique le même principe, mais on sépare bien les antennes de réception, pour couvrir une zone maximale!

Par contre, on évite les antennes à l’horizontale, les antennes qui se touchent ou qui se croisent, ou les antennes qui touchent des parties métalliques, c’est le meilleur moyen pour générer des perturbations !

6 – On distribue bien le signal d’antenne !

Pour s’éviter de la perte de gain, on oublie les splitters passifs quand on dépasse les 2 récepteurs !

A partir de là, on utilise des splitters d’antennes, qui vont redistribuer le signal avec le même gain dans tous les récepteurs.

Et au-delà de 5 récepteurs, on utilise plusieurs splitters, avec un fonctionnement en master/slave.

Dans l’autre sens, avec des ears monitor, on combine nos antennes, mais on fait gaffe à ne pas mettre des combiners actifs en cascade!

7 – On utilise toujours la plus petite longueur de câble possible !

Parce que c’est les chiffres qui parlent le mieux de ça, voilà un tableau qui récapitule la perte de gain en fonction de la longueur de câble !

8 – On fait gaffe à l’impédance du câble d’antenne !

On utilise bien du 50 ohms, le 75 ohms va engendrer plus de perte de gain sur les longueurs.

9 – On regarde ce qu’il y a autour, et où sont nos émetteurs!

Quel que soit l’install, y’a toujours d’autres trucs autour… Du coup, les murs de LED sont du genre à perturber nos transmissions, et les grandes distances vont nous générer de la perte…

Voilà pour ces quelques conseils, n’hésitez pas à commenter si vous avez d’autres astuces ou bien des questions!

Le partage c'est la vie !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Rejoins la communauté !

Envie de découvrir encore plus de contenu et d’outils pratiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Newsletter

Restons connectés

Inscris-toi gratuitement à notre lettre d’information mensuelle !

Rejoins nous